Retour du prédateur. Art.004

Publié le par merou

L' Epinephelus marginatus, autrement dit  "le Mérou" est un prédateur nocturne. Le jour il reste dans des cavités rocheuses ou des grottes sous marines des côtes chaudes de la méditerrané en attendant l'heure du dîner.

 

Après un repas gargantuesque le mérou est parti au petit matin dormir dans une grotte. A son réveil l'entrée avait fortement rétrécie, ou plutôt le mérou a pris 10 bonnes livres de gras dans les flancs. Il attendit de retrouver un corps svelte et gracieux pour ressortir de son trou.

 

Et le voici de nouveau en chasse de petits poissons. Nemo et Doris prenez gardes !!

 

 

Petite Annecdote: j'ai eu l'occasion de voir plusieurs Mérou en plonger; c'est Bô.

  (Je ne suis pas l'auteur de cette vidéo) 

 

 

 

 

 

 

Pour reprendre en douceur je vais vous présenter mon travail sur ma seconde armure.

 


 

 

Une lorica Segmentata : une armure romaine lamellaire. La reconstitution exacte n’étant pas mon objectif je me suis permis des adaptations et raccourcis.

 

Voici deux images qui m’ont inspirées

 Armure-img1.JPG

 

Je rajoute les schéma suivant, ils font partie d’un article fort bien réalisé par un illustre inconnu (si vous reconnaissez les images et/ou connaissez leur auteur, signalez vous que gloire lui soit rendu et lien ajouté.)

armure img3

Passons maintenant à la partie du travail me concernant, car effectivement pour le moment je n’ai pas fait grand-chose.

 

Voici mes documents de travails.

armure-img2.JPG 

Ce document est un récapitulatif de la matière première et des pièces à fabriquer

 

Une petite explication s’impose

Le métal était sous forme de plaque de différentes tailles, il m’a fallu tel le tailleur plaçant son patron sur le tissu, déterminer les emplacements optimaux de mes différentes pièces.

 

Et ci-dessous; exemple de la répartition des pièces (plan non à l'échelle).

armure-img4.JPG

 

De nombreux croquis et plans ont été faits sur papier avant d'obtenir cette version finale.

Comme vous pouvez le constater, il n’y a aucune image de la découpe des pièces. En effet, mon boulot de l’époque m’a permis d’avoir accès à un outillage de pro et au pro qui va avec. Ce gentil monsieur m’a fait toutes les découpes.

Non seulement ça m’a évité un travail long et fastidieux avec mon matos perso de mon pôpa merou. Mais en plus le résultat est sacrément plus précis.

 

Une fois le découpage réalisé. Il a fallu percer toutes les plaques. Je m’y suis collé, pas spécialement concentré j’ai réussi a faire quelques erreurs sur les plaques d’épaules. Vérifier toujours deux fois son pointage avant perçage.

 

Note importante avant d’aller plus loin.

Le métal m’a été fourni par Monsieur Minos, un ami cher à notre petit cœur de poisson.

Que Grande léchouille baveuse lui soit rendu. 

 

En parlant du métal, celui utilisé était un mélange à base d’aluminium. Parfait pour l’aspect inoxydable. Moins pour l’impossibilité de le plier à froid.

Le métal cassait, rendant le repli des bords impossibles. Cela ne vous rappel rien? La même erreur de conception que sur ma première réalisation, mais cette fois dû au matériau.

 

 

 

Ensuite des bandes de cuir ont été découpées dans du cuir de canapé, afin d'assembler les plaques en s'inspirant des images du début de l'article.Les bandes et les plaques ont été ensuite assemblées grâce a des rivets.

Voici le résultat final:

 

 

armure-img7.JPG

 

Publié dans Atelier

Commenter cet article

Liette 23/04/2012 16:16

Bon bah si le Mérou reprend du service, l'écureuil va tâcher de se tenir au courant ;-)

merou 18/04/2012 13:40

un merou n'hiberne pas, il dégonfle du bidon ....

les gobelins 09/04/2012 17:51

ouaaiis un méroul sort de l'hibernation à bat lol!